Made In Japan - Viviane Moore.

Publié le par Supersab

couv_made_in_japan.jpg picture by supersab

Made in Japan évoque le Pays du Soleil-Levant au travers de différentes nouvelles. Sous forme d’abécédaire, 22 pendants de la culture nipponne nous sont ainsi dévoilés.
Plus qu’une découverte, plongez-vous dans cette initiation du Japon…

Désireuse de nous faire découvrir le Japon, Viviane Moore se révèle une hôtesse pleine de surprise en nous concoctant un menu des plus savoureux. A commencer par la couverture de l’ouvrage où une moga - contraction de modern girl - semble se régaler avec son bentô - casse-croûte -.
Tout en suivant la même recette, les 22 petits plats (les lettres L, Q, V et X, n’existent pas en japonais) ont tous une saveur différente aussi légère qu’une danse de chôchô - papillon -, ou carrément létale avec l’insidieux poison du fugu - poisson globe -.

Chaque nouvelle est ainsi annoncée par une série de kanji, des idéogrammes aussi exotiques qu’indéchiffrables. Une mise en bouche qu’un titre sibyllin A comme…, B comme… et ce jusqu’à Z, relaye en nous indiquant seulement la première lettre du thème abordé.
C’est au fur et à mesure de la lecture que l’on découvre enfin de quoi il retourne. Ainsi mises en scène, les notions prennent vie et cette approche concrète n’en est que plus réjouissante. D’autant plus que Viviane Moore joue sur différents registres : du fantastique au thriller, du drame à l’humour pour traiter d’histoire (Burakumin, Hiroshima, Kamikaze), d’art (Arts martiaux, ukiyo-e – tatouage -, manga), de traditions et de folklore.

Les nouvelles peuvent se lire indépendamment les unes des autres même si certains personnages sont récurrents : Alex notamment. Un gaijin – un étranger pour un japonais - partit vivre au Japon où son père travaille. Il apprend à ses dépends les coutumes de ce pays ou comment se comporter parmi les tokyoïtes : ne pas se moucher en public, ne pas trinquer avec son verre de saké, ne surtout pas planter ses baguettes dans son bol de riz et affronte avec courage son premier Jinshi – tremblement de terre -. Il y a aussi l’inspecteur Tanaka confronté à la pègre des yakuzas et des ninjas

Le texte aéré par quelques illustrations pleines de finesse, s’achève avec une définition au sens plus académique du terme agrémentée d’anecdotes. Le nom yakuza, par exemple, "viendrait d’un jeu de carte dans lequel celui qui tirait un 8 (ya), un 9 (ku), et un 3 (za) perdait la partie".

Instructif et accessible à partir de 12 ans, Made in Japan est un voyage singulier où la surprise se mêle à l’étonnement, à en avoir les jambes coupées d’émotion, fura ! fura ! ( les onomatopées sont légion en japonais ) et des palpitations, doki, doki !
Il serait donc dommage de passer à côté d’une telle exploration, pika ! pika !

Titre : Made in Japan. Auteur: Viviane Moore. Illustratrice: Stéphanie Hans.
Date de parution: Novembre 2008. Editeur: Rageot. Prix: 12 euros.

N'hésitez pas à me faire part de vos impressions sur cet ouvrage en commentaire sur ce blog ou bien sur le site d'Obiwi où vous pourrez également noter la pertinence et la qualité de mon article ( cliquez:
ici )

Supersab

Publié dans Découverte culturelle

Commenter cet article

fay 04/06/2009 15:37

j'ai eu l'occasion de feuilleter ce livre, pas mal de thèmes sont aussi illustrés dans les manga sortis en france. Ce livre apporte un éclairage nouveau, vraiment bienvenu.

Supersab 04/06/2009 19:52


Kikoo Fay

exact nombreux thèmes évoqués sont aussi la trâme de manga: l'ijime, les ninjas et autres samourai.

c'est la nouvelle sur les burakumin qui m'a le plus touchée.

Supersab